La vie de la section (Eté 2018)

Cliquez sur les images pour accéder à la galerie photos

Saicourt / rando sans apiculteur, 26 avril

Voir la fiche d'annonce de la course

Chef de course : Marianne Gabriel

6 participants

Compte-rendu :
A part les visites de la scierie et chez l’apiculteur la course a eu lieu selon programme ! Ciel menaçant, température fraiche pour débuter cette ballade à la découverte, pour certains, d’un coin du Jura bernois pas très connu. Qu’à cela ne tienne, l’équipe est motivée ! Les lutins, les nains et autres petits personnages de la forêt enchantée nous tiennent compagnie pendant la pause pique-nique (avis aux grands-parents : lieu à faire découvrir à vos petits-enfants !). Il fait toutefois trop frais pour nous y éterniser et nous paquetons bagages direction le ranch Scheidegger . La bière n’a pas la cote aujourd’hui, ça sera plutôt un café bien chaud ! Sur le chemin du retour nous faisons un petit crochet par la ferme Sous-Montbautier afin d’acheter du fromage maison et de la région (à défaut de miel !). Finalement une toute belle journée malgré l’abandon des 2 visites (on fera mieux la prochaine fois !). Merci pour votre participation et pour les biscuits fournis par Danielle et distribués par Martine, souvenir d’un passage chez Kambly !


sur les traces des Adonis du printemps et de Farinet, 18 et 19 avril

Voir la fiche d'annonce de la course

Chef de course : Monique Rubin

7 participants

Compte-rendu :
Nous quittons La Neuveville à 8 heures sous un soleil radieux , avec l’assurance de deux journées estivales. Nous parquons les voitures à Vison et nous nous mettons en route après le traditionnel café. Nous avons à peine marché 5 minutes que nous apercevons les premiers Adonis du printemps. Le jaune éclatant des fleurs contraste avec le vert tendre du feullage et de grandes touffes égaient le coteau sec surplombant le vignoble. A midi, nous arrivons au Mayen Moret où nous pique-niquons parmi les Adonis. Nous poursuivons la balade en direction de Saxon, au début dans la forêt puis dans les vignes. Nous retournons à Vison en empruntant le chemin officiel des Adonis. Après une pause désaltérante au bistrot du coin, Jean-Pierre nous quitte pour se rendre en train à Ernen et le reste de l’équipe se rend au Relais de la Sarvaz où j’ai réservé un petit chalet pour y passer la nuit. Après une douche bienvenue, nous allons manger au restaurant des plats à base d’asperges valaisannes.
Le lendemain, j’avais prévu de quitter le chalet à 08h30. Le pain frais n’arrivant qu’à 8h et le petit déj’ étant particulièrement copieux, le départ est retardé d’une bonne demi-heure ! Il faut dire que la balade prévue n’est pas très longue… Le dernier représentant du groupe du sexe dit fort nous quitte après que nous ayons empilé nos bagages dans sa voiture : il assistera dans le courant de l’après-midi à un enterrement. Nous nous retrouvons donc à 5 dames à Saillon sur les pas de Farinet, un faux-monnayeur ami de la veuve et de l’orphelin. Nous commençons notre balade dans le vieux bourg, admirant au passage des vitraux consacrés à de grands thèmes de la vie, se référant à celle de Farinet. Nous arrivons bientôt à la fameuse vigne à Farinet, la plus petite au monde qui soit cadastrée (3 ceps). Des personnalités renommées sont venues se recueillir ici dans un esprit de paix et de liberté. Parmi eux, je citerai à titre d’exemples, l’Abbé Pierre, le Dalaï Lama (actuel propriétaire de la vigne), Zinedine Zidane, Bernadette Chirac, Barbara Hendrix.
Après une montée assez rude dans les vignes, nous arrivons à la Passelle à Farinet qui franchit, à 132 m au-dessus des eaux, les gorges de la Salentse. C’est ici que Farinet trouva la mort, poursuivi par les gendarmes en 1880. Hans Erni a, lui aussi, laissé ici une trace artistique sous la forme d’une sculpture en aluminium accrochée à une paroi rocheuse à proximité de la passerelle. Elle représente la Colombe de la Paix qui tient dans son bec une grappe de raisin.
Après la découverte des curiosités de Saillon mises en place par les Amis de Farinet, nous reprenons la route pour La Neuveville où Eric nous attend avec un gros plat de spaghettis bolognese et un tiramisu auxquels nous faisons honneur.


Eggiwil - Trubschachen, 12 avril

Voir la fiche d'annonce de la course

Chef de course : Danielle Gur

8 participants

Compte-rendu :
Sortie printanière en Emmental. La rando commence à Eggiwil, nous longeons la route et la rivière jusqu'à l'orée de la forêt où le sentier monte en direction des pâturages. Nous dépassons quelques fermes, les premiers crocus apparaissent, un peu plus haut, ils forment un tapis mauve et blanc. Pique-nique en face de la Schrattenflue et des sommets enneigés. Descente par les champs et les bois. Arrivés à Trubschachen la visite à la Kambly est incontournable. Merci à tous pour votre joyeuse participation


Activités précédentes : La vie de la section - hiver 17-18